Jan 10 2013

L’agence GBFL vous conseille cet article : Comment les réseaux sociaux influencent les consommateurs
« Désormais complémentaires, réseaux sociaux et télévision cohabitent, obligeant les annonceurs à revisiter leurs plans médias. Et si ces derniers investissent les réseaux sociaux tant en achat d’espace publicitaire que pour renforcer leur service client, qu’en est-il des usages et des attentes des internautes ? Comment la publicité sur les réseaux sociaux influence-t-elle l’acte d’achat et quels sont les produits les plus adaptés à ces médias ? Le point en chiffres avec le Social Media Report 2012 de Nielsen.

TV et Internet : la nouvelle donne pour les e-marchands

L’essor des smartphones et des tablettes a notamment pour conséquence la consultation de ces terminaux mobiles pendant que les consommateurs sont devant leur téléviseur. L’étude menée par Nielsen aux Etats-Unis révèle que 41% des détenteurs de tablette et 38% des propriétaires de smartphones n’hésitent pas à consulter leur terminal quand ils regardent la télévision. Et parmi ces derniers, 44% des propriétaires de tablettes et 38% des possesseurs de smartphones le font pour consulter des réseaux sociaux.

Si seulement 26% des détenteurs de tablettes et 15% des propriétaires de smartphone vont rechercher en ligne des informations sur un produit qu’ils ont vu sur une publicité TV, ils sont respectivement 45% et 22% à faire leurs achats en ligne en regardant la télévision. Un constat qui a définitivement fait rentrer une nouvelle variable dans la stratégie des e-marchands.

Service client : les réseaux sociaux font leur trou

Considérant les réseaux sociaux comme incontournables, les annonceurs ont commencé par créer leurs pages Facebook et ouvrir des comptes Twitter pour finir par les transformer en relais de leurs services clients traditionnels. Une mutation considérée comme presque naturelle par les utilisateurs de réseaux sociaux aux Etats-Unis puisque 47% d’entre eux suivent ce type de page et qu’un tiers d’entre eux affirme préférer contacter un service client en passant par les réseaux sociaux plutôt que de décrocher leur téléphone. Des usages notamment marqués chez les jeunes, puisqu’ils sont 37% des 18-24 ans et 35% des 25-34 ans à affirmer préférer utiliser les réseaux sociaux. Ce sont les pages de marque sur Facebook qui arrivent en tête de ces usages, utilisées par 29% des internautes qui désirent poser des questions aux entreprises. Seuls 14% des consommateurs utilisent Twitter sans mentionner la marque et 13% mentionnent la société à laquelle ils souhaitent poser des questions sur la plateforme de microblogging.

Un taux de transformation étonnement élevé

Bien qu’un tiers des sondés qualifient la publicité sur les réseaux sociaux d’ennuyeuse, 26% d’entre eux acceptent que les annonceurs utilisent leurs informations de profil pour la cibler davantage. Reste qu’ils sont 26% à accorder plus d’importance aux annonces si elles sont publiées par une de leurs connaissances.

Sur l’ensemble des Américains interrogés, 26% d’entre eux affirment cliquer sur le bouton J’aime de Facebook quand ils voient une publicité et 15% d’entre eux la partagent. Plus étonnant encore, 14% des personnes interrogées affirment aller jusqu’à l’acte d’achat après avoir été la cible d’une publicité sur un réseau social. Un taux déjà très important qui monte jusqu’à 31% au sein de la population d’origine asiatique résidant aux Etats-Unis… »

Related news


About Author