Avr 22 2014

Source : ecommercemag.fr

Les commerces de proximité, et plus spécifiquement les commerces indépendants se lancent enfin dans l’e-commerce afin de profiter de la croissance des ventes en ligne et dynamiser le commerce local, tout en s’adaptant au mode de vie des consommateurs et à leurs comportements d’achats.

Une autre tendance, mise en perspective par l’étude Xerfi est la lancement fréquent de sites à l’initiative d’unions locales de commerçants. Les magasins se regroupent ainsi pour mutualiser les coûts de lancement et de gestion d’une activité marchande en ligne et gagner en visibilité sur le Net.

Certains décident également de s’appuyer sur la notoriété, l’audience, le savoir-faire et les ambitions en termes de proximité de leaders de l’e-commerce (Vente-privee.com, eBay) et/ou de la communication locale (Solocal Group) pour se déployer sur le Web.

Les commerces de proximité disposent par définition d’une carte maîtresse, celle de l’immédiateté puisqu’ils sont au plus près des consommateurs. Or, le raccourcissement des délais de livraison est devenu un enjeu dans la course aux parts de marché.

La non-disponibilité immédiate des produits demeure un frein important à l’achat en ligne. Le curseur s’est progressivement déplacé de la livraison en 24h-72h, à la livraison rapide en 24h, puis à la livraison express en J+1 avant 13h pour finalement atteindre la livraison le jour même. Les services de livraison le jour même sont néanmoins soumis à des contraintes géographiques fortes, à moins de s’appuyer sur un réseau dense de commerçants partenaires.

Certains concepts thématiques (livraison de fleurs, de repas à domicile) sont nés de l’alliance du Web et du commerce de proximité pour proposer de telles prestations.

Aujourd’hui, des leaders de l’Internet (Google, Amazon, eBay) entendent s’engouffrer dans la brèche et profiter du formidable potentiel que représente le commerce de proximité.

Related news


About Author