Nov 19 2012

GBFL vous conseille cette étude sur le poids de m-commerce.

« Selon les estimations du cabinet Xerfi-Precepta, les ventes sur mobile devraient passer de 2 milliards € en 2012 à près de 5 milliards € en 2015, en France. En valeur, le m-commerce pourrait donc représenter 7% du e-commerce global et 0,4% de la consommation des ménages à cet horizon.

Ces experts nuancent toutefois ces chiffres et font la distinction entre l’achat intégralement effectué depuis un terminal mobile et l’achat initié sur un smartphone ou une tablette, et finalisé à l’aide d’un terminal/canal complémentaire dans une logique cross canal.
Or selon lui, « la majorité des achats réalisés depuis un terminal mobile ne relève pas du m-commerce à proprement parler puisque la plupart s’effectue en mode sédentaire. » Le m-commerce dans sa définition puriste représenterait donc moins de 1 milliard d’euros de ventes en 2012.

Le potentiel du m-commerce en mobilité est donc sous exploité. L’objectif serait donc de convertir davantage les mobinautes en m-acheteurs en situation de mobilité. Une activité qui ne concerne aujourd’hui que 25% des possesseurs de smartphone.

Dans cette optique, sur 102 enseignes françaises sondées en juillet et août 2012, 57% auraient déjà lancé un site ou une application mobile. Toutefois, les fonctionnalités de préparation d’achat, de commande et de paiement ne sont proposées que par la moitié des enseignes ».

Related news


About Author